Montagne de Lure : votre dernier grand col de l’année

De par sa situation géographique – au sud des Alpes-de-Haute-Provence – la montée de Lure reste encore accessible en novembre, pourvu que la météo soit clémente et surtout si l’on choisit le versant sud, au départ de Saint-Etienne-les-Orgues. C’est une montée de 19km à 6% de moyenne. L’ascension s’effectue en majeure partie sur une route qui traverse une forêt de petits conifères, sauf vers le sommet où la végétation est plus rase ; ce qui lui donne un petit air de Mont Ventoux… L’ascension est considérée comme moyennement difficile et sa pente est régulière. Un passage est plus ardu au km 8, après l’oratoire Saint-Joseph où un petit chemin à droite mène à l’abbaye Notre-Dame de Lure. Mais la pente n’y excède pas 10% et ce malgré les 6% de moyenne qui laisseraient penser à des pourcentages plus sévères. Au km 10 environ, on perçoit nettement les antennes du Signal de Lure. Après être passé devant un premier refuge, on accède au refuge de Lure et la station de ski au km 13,5 à 1572m d’altitude. À partir de là, il reste environ 4,5km à 3,8% de moyenne à grimper dans un nouveau décor mélangé entre cailloux et touffes d’herbes. On arrive enfin à 1745m d’altitude au pied du Signal de Lure qui s’élève à 1826m, où l’on peut même monter à vélo. Cette montée peut constituer un dernier défi montagnard pour 2022 ; il vous suffit de bien choisir votre jour, et d’emporter avec vous de quoi vous couvrir avant de redescendre.

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Partager sur WhatsApp
Articles similaires
Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Poster commentaire